BRÈVES :

  • Le jeudi 15 avril 2021 , YouthConnekt Burkina a organisé un théâtre forum autour du thème « Civisme, citoyenneté, respect du bien public, patriotisme et promotion de la paix » au profit des élèves du Complexe Scolaire Privé Evangélique de Dédougou
  • Du 14 au 16 avril 2021 ,YouthConnekt Burkina a organisé une session de formation en entrepreneuriat au profit des jeunes de la ville de Manga.
LA COMPOSANTE BUSINESS CHALLENGE

La composante BUSINESS CHALLENGE est une plateforme d’actions visant à accompagner les initiatives entrepreneuriales des jeunes. Elle consiste à mettre les jeunes promoteurs d’idées novatrices en compétition pour l’élaboration et la défense de leurs plans d’affaires. La compétition sera organisée du niveau communal au niveau national.

D’abord au niveau communal, les jeunes seront mis en compétition pour désigner les 10 meilleurs projets. Ensuite, au niveau provincial, il sera organisé une deuxième compétition pour retenir les 10 meilleurs projets de chaque province. Une troisième compétition organisée au niveau régional permettra de retenir les 10 meilleurs projets de chaque région.

A l’issue de ces phases, il se tiendra à Ouagadougou une compétition nationale qui permettra de désigner les 30 meilleurs projets parmi les 130 projets retenus dans les 13 régions.

A chaque niveau de compétition, il sera mis en place un jury composé de compétences multisectorielles. Les membres des jurys seront essentiellement issus du secteur privé, des établissements financiers, des organisations de jeunesse et des structures de l’Etat, en fonction des potentialités des régions.

Avant de mettre les jeunes en compétition, il sera organisé des sessions de formation en entrepreneuriat, suivies de coaching pour le montage de plans d’affaires au profit des jeunes dans toutes les communes. Chaque session regroupera 30 jeunes résidents dans la commune. Ce sont ces jeunes formés qui prendront part à la compétition communale.

A l’issue des compétitions, les 30 meilleurs promoteurs des projets sélectionnés recevront des appuis financiers de l’Etat et des partenaires pour le renforcement de leurs activités. De même, le meilleur projet de chaque commune sera récompensé, soit 368 projets à primer dans les communes et arrondissements (302 communes rurales+ 47 communes urbaines+ 19 arrondissements à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso).

Les promoteurs des projets qui n’auraient pas été retenus à l’issue de la compétition nationale seront mis en contact avec les partenaires financiers (banques, établissements financiers, ONG, etc.) pour négocier des appuis financiers pour leurs projets. Pour ce faire, il sera organisé, chaque trimestre, des déjeuners d’affaires au cours desquels, les porteurs desdites idées de projets seront mis en contact avec les potentiels bailleurs en vue de négocier des financements.

Les phases finales des compétitions seront organisées en direct sur les chaines de télévisions partenaires de YouthConnekt Burkina et la cérémonie de remise des prix sera réalisée sous le Très Haut Patronage du Chef de l’Etat.

Objectifs de la composante BUSINESS CHALLENGE

La composante 2 “BUSINESS CHALLENGE”  contribue à l’atteinte de l’objectif spécifique 2 de YouthConnekt Burkina qui est de renforcer  la culture entrepreneuriale de 11 040  jeunes par an.

Actions et activités de la composante BUSINESS CHALLENGE

La réalisation de cette composante passe par la mise en œuvre de 02 actions à travers plusieurs activités.

 

  1.  Action : Promotion de l’esprit d’entreprise chez les jeunes

Cette action consiste à promouvoir l’esprit entrepreneurial chez les jeunes à travers le renforcement de leurs capacités en entrepreneuriat et en éducation financière et la mise en compétition des projets d’entreprise des jeunes pour stimuler l’excellence. 

  • cartographie des « meilleures initiatives » des jeunes dans toutes les communes et les arrondissements.
  • ateliers de co-construction d’entreprises dans toutes les communes et arrondissements ;

 

  •  Coaching des jeunes pour le montage de leurs plans d’affaires

 

  • compétitions au niveau des communes et des arrondissements pour la sélection des meilleurs projets d’entreprises

 

  •  Organiser des compétitions au niveau provincial pour la sélection des meilleurs projets d’entreprises des jeunes

 

  •  Organiser des compétitions au niveau régional pour la sélection des meilleurs projets d’entreprises ;

 

  •  Organiser une compétition nationale pour la sélection des meilleurs projets d’entreprises des jeunes.

 

 

  1. Action : Renforcement des capacités et accompagnement des initiatives entrepreneuriales des jeunes

 

  •  Financement des meilleurs projets d’entreprise dans les communes et les arrondissements 
  •  Financement des meilleurs projets d’entreprise sélectionnés au niveau national 
  • renforcement des capacités des jeunes promoteurs en entrepreneuriat et en éducation financière
  • déjeuners d’affaires entre les jeunes promoteurs et les partenaires financiers
  •  appui conseil et suivi des jeunes promoteurs

l.Public cible et zone d’intervention de la composante BUSINESS CHALLENGE

Les actions de cette composante s’adressent aux jeunes ayant déjà créé leurs entreprises. Les jeunes réunis en coopératives, groupements ou organisations de jeunesse seront privilégiés.

Cette composante sera mise en œuvre dans tous les communes et arrondissements du Burkina Faso.

Cartographie des initiatives existantes

Dans le domaine de la promotion de l’entrepreneuriat et de l’auto emploi des jeunes, plusieurs initiatives existent :

  • Les Journées de l’entreprenariat burkinabè qui constituent un espace réunissant les acteurs du monde économique dont les jeunes. Un concours de plans d’affaires destiné aux jeunes dénommé COPA doté de 100 millions de FCFA est lancé à cette occasion. Cette initiative est de la Maison de l’entreprise, de la chambre de commerce et d’industrie et Coris Bank International (lien internet pour accéder à la COPA).
  • Burkina Sart up qui est un fond public doté de 10 milliards au profit de projets innovants porté par des jeunes. Il est développé par le Fonds Burkinabè de Développement Economique et Social (FBDES) (lien internet pour accéder Burkina Sart up).;
  • Le Projet Femmes Jeunes Entreprenants et Citoyenneté dont l’une des composantes vise la création d’entreprises viables avec l’accompagnement des incubateurs. (lien internet pour accéder au ProFeJeC). C’est un projet appuyé par le PNUD et le Grand-Duché du Luxembourg;
  • Burkina Networking qui est un nouveau concept appelé aussi réseautage. C’est un moyen de se créer des relations professionnelles pour accéder à des opportunités. Le networking contribue à dynamiser l’écosystème des startups et de l’entrepreneuriat en général (lien internet pour accéder à Burkina Networking). Pour ce faire, il s’agit de fédérer les différentes entités de l’écosystème pour que chacun puisse jouer son rôle, y compris les chefs d’entreprises expérimentés à l’effet de partager les expériences.

L’objectif du Networking est de créer une synergie entre les acteurs du secteur priver en tissant des relations pour le développement des entreprises.

Burkina Networking, est une plateforme multisectorielle de rencontre, d’échanges, de partage d’expériences et de sensibilisation destinée aux startups, aux jeunes entrepreneurs, chefs d’entreprises, aux porteurs de projets, avec la participation de hauts cadres de l’administration, des acteurs professionnels privés, des institutions financières et diplomatiques dans le but de créer un écosystème pour mutualiser nos compétences et nos efforts.

C’est le 1er évènement Networking du Burkina initié par MS TRADING. Le Networking est un nouveau concept appelé aussi réseautage dont l’objectif est de créer une synergie entre les acteurs du secteur priver en tissant des relations pour le développement des entreprises.

  • Le Projet de renforcement de l’employabilité et de l’entreprenariat des jeunes pour réduire les risques de migration irrégulière dans la région du Centre-est qui vise à former 750 jeunes et à financer 375 plans d’affaires des jeunes de la région du Centre-Est en vue de contribuer à la lutte contre les migrations irrégulières. Ce projet est réalisé par l’OIM, la Coopération Italienne et la Coopération Belge au développement. (lien internet pour accéder à l’OIM).
  • Le Programme jeunesse, formation professionnelle, emploi de l’Union Européenne qui comporte plusieurs composantes dont certaines sont mises en œuvre actuellement par Expertise France comme le « Programme d’Appui à l’Emploi dans les zones frontalières et périphériques du Burkina Faso. Ce programme est financé par l’Union Européenne et l’Expertise France. (lien internet pour accéder aux action l’Union Européenne et l’Expertise France).
  • Le projet « Entreprendre au féminin » dans le cadre de l’initiative SWEDD et le « Programme Intégré d’Autonomisation des femmes » qui est un projet réalisé par le Ministère de la Femme de la Solidarité Nationale et de la Famille, SWEDD, l’UNFPA, et la Banque mondiale (lien internet pour accéder au projet « Entreprendre au Féminin »). ;
  • Le Salon des Initiatives Féminines pour le Développement (SIFeD) qui vise à encourager l’entreprenariat des jeunes femmes à travers des expositions et une compétition, permettant d’offrir des opportunités d’incubation et de financement. Ce salon est l’initiative de A.kri (lien internet pour accéder aux actions du SIFeD).
  • Motiv’action Academy qui est un programme dont le but est d’inculquer l’esprit d’entreprise et accompagner des entreprises de jeunes du milieu scolaire et académique. C’est une initiative développée par Armonik Vision ; (lien internet pour accéder aux action de Motiv’action Academy).
  • Le Programme de Formation de 5000 Jeunes en Entrepreneuriat par an (PFE) qui vise à développer la culture entrepreneuriale des jeunes. Il consiste à sensibiliser et à former 5000 jeunes en entrepreneuriat chaque année et à les coacher pour le montage de leurs plans d’affaires à l’effet de rechercher des financements. Ce programme est réalisé par le Ministère en charge de la jeunesse ; (lien internet pour accéder aux informations sur PFE).
  • Le Fonds d’Appui aux Initiatives des Jeunes qui est un fonds de financement sous tutelle technique du ministère en charge de la jeunesse. il accorde des crédits aux jeunes pour la promotion de l’auto emploi. (lien internet pour accéder aux informations sur le FAIJ).